Ne plus être tributaire du «mauvais temps»

De nouveaux domaines d’application pour les tombereaux Bergmann

Depuis plusieurs années, les limons extraits de l’Ems sont rincés et cultivés sur des terrains à proximité, au nord de l’Emsland. De nouveaux champs de lavage sont actuellement réalisés sur 22 hectares à la demande de l’office allemand de gestion des voies navigables et de la navigation (WSA, Emden). Cela représente environ 30 terrains de football. De grandes quantités de terre sont excavées à cet effet sur les terrains alloués, puis déversées pour former des digues de 2,8 m de haut.

La Bergmann Maschinenbau est une entreprise locale, dont les tombereaux compacts sur chenilles de 10 tonnes de la série 4000 suscitent un grand intérêt. D’expérience, l’entreprise de construction et son sous-traitant misent de plus en plus sur des machines exerçant une faible pression sur le sol.

Le sol des champs de lavage est en effet extrêmement humide et boueux. Un camion ou un tracteur ne fait généralement pas l’affaire sur ce type de terrain. Le tombereau Bergmann 4010HK avec déversement par l’arrière est à l’œuvre depuis quelques mois. Ce tombereau rigide sur chenilles en caoutchouc 240 chevaux convainc par sa maniabilité et ses performances de transport, notamment sur sol mouillé. Doté d’un moteur Cummins à faibles émissions, il atteint une vitesse de travail de 16 km/h, ce qui se révèle avantageux surtout pour les transports de terre continus. Les avantages sont tels qu’un autre tombereau de la série 4010 avec girabenne est mis en œuvre depuis quelques jours. Initialement, il était prévu d’utiliser la seconde machine uniquement pendant quelques mois sur un chantier voisin de construction de lignes électriques. « Le tournant énergétique et le développement des infrastructures qui l’accompagne représentent un potentiel énorme pour nos véhicules et particulièrement pour nos tombereaux rigides sur chenilles », déclare Hans-Hermann Bergmann avec confiance. « La réalisation des voies d’accès aux champs éoliens nécessite des travaux de remplacement des sols importants toute l’année. Compte tenu de l’expansion du réseau éolien allemand, les délais doivent impérativement être tenus, y compris en cas de sols profonds ou sur terrain accidenté, soit des conditions idéales pour le nouveau tombereau 4010R. »

Cette machine a été conçue pour une utilisation continue tout au long de l’année. Les cabines des tombereaux Bergmann offrent une vue exceptionnelle sur la zone du chantier, y compris par mauvais temps. Le centre de gravité bas des véhicules constitue un plus en termes de sécurité. Le tombereau Bergmann 4010 R est doté d’une girabenne pouvant être basculée en continu et d’une cabine rotative. Les manœuvres longues et délicates sur les sols peu stables appartiennent ainsi au passé. La cabine du conducteur est confortable et spacieuse. Elle comprend un siège à suspension pneumatique, qui permet de travailler en toute sécurité de façon prolongée. Le véhicule est par ailleurs équipé d’un puissant système de chauffage et de climatisation, ainsi que d’un pare-brise chauffant. Pour une maintenance rapide et facile, toutes les pièces sont accessibles en toute sécurité depuis le sol, grâce au capot moteur scindé en deux parties.

Tous ces arguments ont plaidé en faveur de l’acquisition et de la mise en œuvre du second tombereau pendant l’automne. Autre point fort pour les nouvelles applications dans le domaine de la construction d’infrastructures : le tombereau Bergmann 4010 peut aussi être employé comme véhicule porteur pour divers équipements spéciaux, tels que des grues, des plates-formes et des bennes spéciales. L’entreprise de construction et le sous-traitant y gagnent en fiabilité des délais et ne sont plus tributaires du « mauvais temps » sur le chantier.

« Un bel automne s’annonce », déclare Hans-Hermann Bergmann en plaisantant à propos des conditions difficiles de l’Emsland.